Nous contacter  
  
  •  

  • Evénements de l'histoire des courses de chevaux en France

  • 40
    Bien mal acquis ou la tristesse d' un parieur

    Le 23 février 1945 sur l' hippodrome d'Auteuil, la sonnerie indiquant la fin de l'enregistrement des paris de la course remportée par "Mon Collier" n'a pas fonctionnée.

    Un turfiste, ayant constaté cette anomalie en profite pour, aussitôt le poteau d'arrivée franchit, se précipiter au guichet et acheter des tickets gagnants de "Mon Collier".

    Soudain, après une réclamation du jockeys du second de la course "Viceroy", la sirène retentit et après délibérations des commissaires le cheval "Mon Collier" est rétrogradé à la deuxième place pour avoir géné "Viceroy" qui devient, alors, le vainqueur de l' épreuve.

    Bien mal acquis ne profite jamais.

    41
    Retour des chevaux Pharis et Brantôme
    Marcel Boussac ramène Pharis après sa victoire dans le Grand Prix de Paris 1937.

    En avril 1945, a lieu le retour en France de deux étalons Français déportés en Allemagne en 1940, "Brantôme" appartenant au Baron Edouard de Rotschild et "Pharis" à Marcel Boussac.

    Dès le début de l'occupation les allemands s'intéressent aux chevaux Français et, durant la guerre, se sont six-cent-quarante chevaux qui vont quitter le France pour l'Allemagne et la Hongrie.

    42
    Grève des lads en 1945

    Le 3 juin 1945, jour du prix de Diane, est déclenchée une grève des lads qui va durer dix jours.

    Les courses seront reportées et courues le samedi 16 juin pour le prix de Diane et le dimanche 24 juin pour le prix du Jockey-Club.

    0102030405060708091011121314151617181920212223242526
  • 2 commentaires sans illustration !
  • Références 40 à 42 sur 76 commentaires
  • Il y a actuellement 7 visiteurs connectés sur carphaz.com
    Page visitée avec : CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)